Coulisses du mois de mars 2018 | spécial 1 an

L’article en Coulisses de ce mois-ci change de format. En effet, il s’agit d’une occasion spéciale : nous fêtons les 1 an de pour pas un rond.

l'anniversaire des 1 an de pour pas un rond

A cette occasion, je vais dresser le bilan de cette année. Tu y retrouveras bien évidemment, comme tous les mois, des idées et des statistiques mais je profite de l’occasion pour prendre un peu de recul et tirer les premiers enseignements de cette année.

Cet article est complet et aborde de nombreux thèmes en profondeur. Si tu souhaites le télécharger en PDF pour le lire plus tard, abonne toi à la newsletter. J’ai compilé tous les articles Coulisses dans un e-book que tu retrouveras dans la bibliothèque réservée aux abonnés.

banniére des 1 an de pour pas un rond

Si nous commencions par évoquer rapidement comment a débuté cette aventure.

Le point de départ

J’ai toujours été attiré par le digital. J’avais envie de me former sur la création de site. pour pas un rond est le compte rendu de mes apprentissages et expérimentations.

J’ai remarqué dans mon entourage que les petits entrepreneurs commençaient une formation sur le thème de la création de site qui aboutissait régulièrement sur un projet à moitié finalisé.  Sans accompagnement, ils bloquaient sur un détail et remettaient la création de leur site à plus tard.

J’ai imaginé un blog qui partage exactement toutes les étapes et les outils utilisés pour construire et faire vivre son site sous la forme de tutoriels pratiques et concrets. Tu peux avancer à ton rythme et piocher au fur et à mesure de tes besoins ou envies.

J’ai ouvert mon compte en mars 2017 et publié mon premier article à la toute fin du mois. pour pas un rond était né.

Alors, cela fait quoi d’avoir 1 an ?

bébé tigre
Les premiers mois d’apprentissage sont intenses. Tu doutes énormément au début. Tout est inconnu quand tu commences : techniques à s’approprier, pas de références pour se situer, des mois où tu as l’impression de travailler pour rien…

Il faut se lancer, accepter les imperfections et avancer au jour le jour sans abandonner.

Alexa classait mon site 2 416 933e mondial au démarrage.  Aujourd’hui, je n’ai plus que “seulement” 1 775 891e sites devant moi.

1 an représente juste le début de l’apprentissage. Je prends conscience, au fil du temps, de mes lacunes dans tous les domaines : rédaction, mise en page, attractivité des visuels, promotion, réseaux sociaux, référencement…

Aucune amélioration ou expérimentation ne change la situation de manière radicale. Elles apportent petit à petit une pierre supplémentaire à l’édifice.

Au fait, et les lecteurs dans tout cela ?

Qui sont les lecteurs de pour pas un rond ?

Google Analytics permet d’en apprendre un peu plus sur tes lecteurs.

J’ai constaté une égalité parfaite entre les femmes et les hommes.

google analytics répartition femme et homme mars 2018

J’ai remarqué que beaucoup de blogueuses ne s’adressent qu’aux femmes et créent une communauté fermée.

Nous avons tous les mêmes besoins pour créer un site, assurer sa croissance et développer son entreprise. Si j’écris au masculin, c’est uniquement par pure commodité et pour éviter d’alourdir inutilement le style. Mesdames, vous êtes les bienvenues et vous l’avez parfaitement compris.

La répartition des lecteurs en fonction de l’age est moins homogène.

Je suis étonné de ce résultat. Je reçois des retours des personnes de ma tranche d’age (40 ans) voire un peu plus par message direct et dans les commentaires. Je retrouve également les plus jeunes régulièrement sur Twitter. Cependant, la grande majorité des lecteurs se situent entre 25 et 34 et sont silencieux.
Exprimez-vous, promis je ne mords pas.

La répartition géographique des lecteurs est parfaitement logique.

carte utilisateurs mars 2018

En détail :

pays utilisateurs mars 2018

L’écrasante majorité des lecteurs viennent de France. Nous retrouvons ensuite les pays francophones. La présence des États-Unis souffre d’un biais : les outils de tests y sont hébergés et faussent le classement. Autre version, pour pas un rond est bien évidemment devenu le media de référence de la Silicon Valley où toutes les habitants lisent couramment le français, c’est bien connu.

Comment consultez-vous le site ?

appareil pour consulter pour pas un rond bilan de mars 2018

La franche domination du PC ne reflète en aucun cas les habitudes de consultations des internautes qui s’orientent massivement vers le mobile.

L’explication est simple. Les outils pour gérer un site et les réseaux sociaux sont pensés pour une utilisation depuis un PC. De plus, mes articles ne sont pas optimisés pour être consultés sur mobile même si le site est parfaitement lisible. La vidéo serait, à coup sûr, plus adaptée.

Seule une infime fraction des lecteurs revient sur le site.

fréquence des sessions mars 2018

Seulement 25% des personnes qui visitent le site reviennent ensuite.

S’il te plaît, si tu fais parti des 148 lecteurs qui ont visité le site plus de 50 fois, contacte moi pour m’aider à améliorer le contenu. Les autres, n’hésitez pas à me faire part de vos retours. Ton aide est précieuse pour me permettre d’avancer.

C’est un peu impersonnel tout cela. Que pensent vraiment les lecteurs ?

Le retour des lecteurs

J’ai interrogé les abonnés de la newsletter à l’aide d’un questionnaire  en vue d’améliorer le site et d’aborder les sujets qui les concerne (retrouve le tutoriel sur Eval&GO pour réaliser ton questionnaire).

4 lecteurs de la newsletter ont pris le temps de me répondre. Je les remercie. Je vais travailler les prochains mois sur la base de ces réponses.

Comment es-tu arrivé sur pour pas un rond la première fois ?

  • Grace à un post LinkedIn
  • Une recherches Google (2 répondants)

Les réseaux sociaux sont d’excellents vecteurs d’abonnement à la newsletter. Les questions techniques représentent une entrée naturelle pour un site de tutoriel.

Que recherchais-tu ?

  • Améliorer mes petites connaissances
  • Placer les photos dans l’ordre de mon choix
  • Enlever la bannière ” propulsé par”

L’article sur  la personnalisation du thème Twenty Seventeen a été le premier a remonter dans les premières places de Google. C’est également le seul article à susciter des commentaires.

Qu’aimes-tu sur pour pas un rond ?

  • La simplicité, la clarté et le pragmatisme
  • La gentillesse et la maîtrise de Jean
  • L’explication pas à pas, pour ajouter des codes qui permettent d’améliorer le visuel.

Mon point fort est clairement le fait de réaliser des tutoriels détaillés. Je suis heureux de constater que mon constat de départ était juste.

Comment notes-tu le site sur les points suivants ?

notation des lecteurs de pour pas un rond

Les notes sont globalement hautes. En résumé, vous trouvez le design peu attractif et lisible. Je suis conscient de devoir progresser dans le formatage des articles.  Les pages des catégories qui présentent les articles sont à revoir. Voici de quoi m’occuper une bonne partie de 2018.

Que souhaiterais-tu changer ou voir évoluer ?

  • Plus de sujets et de bonnes astuces
  • Je ne suis pas un professionnel et manque de recul pour répondre à cette question
  • Je trouve les articles très pertinents

Je retire peu de pistes de cette question. Elle est probablement mal formulée.

Quel(s) sujet(s) souhaiterais-tu que j’aborde dans les prochains articles ?

Voici les thèmes que je retiens :

  • Le référencement
  • La pub sur les réseaux sociaux : tant que ce site ne commercialisera pas de produits, je ne traiterais pas ce sujet. A voir dans le futur…
  • Les outils de construction de site : j’avais programmé un article sur Elementor – un excellent page builder freemium – J’ai lu cette semaine que la prochaine version de WordPress qui sortira au 1er semestre 2018 intégrera la construction par blocs. Je vais peut être décaler l’article à ce moment là.
  • L’e-commerce et les moyens de paiements : en attente d’un produit à commercialiser. Désolé.
  • La personnalisation du site avec les données utilisateurs : ce sujet est très intéressant mais bien au delà de mes connaissances et capacités techniques actuelles.
  • Les widgets : je n’avais jamais pensé à ce sujet. Je vais creuser.
  • La migration de thème. Peut-être à la sortie du futur Twenty Eighteen s’il est convaincant.
  • Des explications plus générales sur le construction d’un site
  • Approfondir la personnalisation

Ces réponses sont riches d’enseignements et me fournissent de nombreuses idées.

Veux-tu, s’il te plaît, prendre quelques minutes pour répondre toi aussi aux 6 questions de ce questionnaire. Cela va orienter les chantiers prioritaires pour améliorer le site et les sujets abordés dans les prochains mois.

Je répond au sondage.

J’ai rencontré (virtuellement) de nombreuses personnes à l’aide de ce site.

Les rencontres

Avoir un site, m’oblige à sortir de ma zone de confort. J’ai pris contact avec des blogueurs dont je partage les articles, des responsables de tableaux partagés sur Pinterest… Beaucoup ont pris le temps de me répondre et de partager mes articles. Je les remercie infiniment de leur aide.

J’ai également discuté avec des lecteurs par e-mail :  Béatrice, Marion, André, Coralie, Pierre, Ronan, Jean, Matthieu, Dominique, Jean-Luc, Bertrand… et sur rapidement sur Twitter : @vie_active, @VeroTruchet, @vaness85645759, @histoiresdasie, @Smail692… Je vous dis à bientôt pour parler de votre aventure.

Au cours de l’année, j’ai eu la chance d’échanger avec Damien de Twack qui se sert désormais de mon article pour présenter les principales fonctionnalités de son logiciel. J’ai également publié mon premier article invité en mars qui présente l’outil de questionnaire Eval&GO. J’espère que les opportunités de ce genre se multiplieront.

Le quotidien d’un blogueur

J’ai tenu le rythme d’un article publié par semaine. C’est une réelle satisfaction. Jongler entre la rédaction des articles, les expérimentations, la gestion des réseaux sociaux et les réponses aux commentaires et aux questions n’est pas simple tous les jours.

jongler avec le feu

Les heures consacrées au site et à son développement se glissent, dès que je le peux, entre mon travail et ma vie familiale. Bloguer prend énormément de temps.

Schématiquement, je consacre environ 30 h/semaine à pour pas un rond avec la répartition suivante :

  • Gestion des réseaux sociaux : 7 heures
  • Formation et lecture d’articles : 5 h
  • Rédaction/édition/publication/promotion : 11 h
  • Expérimentations : 5 h
  • Imprévus : 2 h

Voici quelques réflexions que je souhaite partager avec toi.

Les 5 leçons que je retiens de cette année

Le choix de ton sujet

Je pense qu’il est préférable de s’orienter vers un thème qui te passionne quand tu débutes. A moins de générer très rapidement un revenu conséquent ou de disposer de finances importantes, s’orienter vers un sujet pour la simple raison que tu estimes qu’il doit être profitable mène droit à l’abandon.

collection de timbres

Il faut, en effet, trouver la motivation pour s’atteler au travail au jour le jour. Les résultats ne sont visibles qu’après plusieurs mois pendant lesquels tu es la proie au questionnement quotidien de la pertinence de tes actions. La traversé du désert est beaucoup plus aisée quand ce que tu fais t’anime et que tu apprends avec plaisir.

Il faut conserver la foi quand tu n’as aucun visiteur pendant des jours consécutifs ou que tu écris ta newsletter pour un abonné unique qui ne l’ouvre pas systématiquement.

Si tu produis des contenus de qualité, la tendance sera à la hausse sur le long terme. Cependant, la route est semée d’embuches. Google accélère un jour puis freine brusquement quelques jours plus tard en suivant une logique algorithmique difficile à cerner pour les humains.

J’estime que l’expérience permet de s’orienter vers une entreprise plus rémunératrice dans un deuxième temps. Tu disposes de bases pour être efficace, d’un réseau et te concentres sur des actions que tu as déjà validées. Tu peux investir sereinement dans des outils que tu maîtrises et qui seront rentables à court terme.

L’efficacité

Je pensais que je publierais de plus en plus rapidement avec le temps. Ce n’est malheureusement pas aussi simple. J’ai effectivement gagné en rapidité d’exécution sur les taches simples. Améliorer la qualité des articles et optimiser les conversions ajoutent de nombreux détails qui complexifient le process à chaque fois.

améliorer son efficacité

Au tout début, je rédigeais mon article et le publiais après une bonne relecture. Depuis, j’ai ajouté un sommaire, un click to tweet, une image Pinterest, la publication sur les réseaux sociaux, Recurpost, des leads magnets… et je suis encore loin du degré de sophistication des meilleurs blogueurs.

L’argent rend-il tout plus facile ?

Je me suis imposé une contrainte financière forte. Je n’investis aujourd’hui que dans mon nom de domaine et un hébergeur professionnel.

la richesse n'est pas toujours la solution

Honnêtement, je ne vais pas dépenser des fortunes alors que cette activité n’est pas une source de revenus. Cela engendre des complications et une perte de temps conséquente.

Maîtriser ses coûts est un impératif.
Être radin contreproductif.

Deux exemples :

Investir 180 $ par an dans Buffer me permettrait de ne pas multiplier les outils et de planifier mes tweets sur 1 mois. Ce qui représente approximativement 50 heures dégagées par an. Je suis capable aujourd’hui d’évaluer les bénéfices de l’outil pour le site.

Sumo coûte 288 $ par an. 50% des abonnés de la newsletter sont issus de cet outil. Le fait de copier une adresse e-mail par jour n’est pas suffisant pour me faire basculer vers la version payante. Il faudra calculer quelle est la valeur d’un abonné à la newsletter pour justifier (ou non) la pertinence de l’investissement quand j’atteindrais le quota. A court terme, pour moi, c’est simple sans revenus.

Tester l’efficacité des outils et de leur impact est une vraie opportunité à saisir. Il ne sert à rien d’investir pour générer du trafic sur ton site si tu n’as pas atteint un niveau minimal de technicité. Tu peux par exemple transformer un faible ruisseau en rivière à l’aide de la publicité. Si ton site est un seau troué, tu obtiendras strictement les mêmes résultats.

Les imprévus

Les imprévus me prennent un temps considérable que je n’avais pas envisagé. Quelques exemples récents :

  • Google double la taille des meta-descriptions
  • Playbuzz change la taille des images du quizz
  • Buffer modifie les règles d’utilisation de la version gratuite et son l’interface juste avant la publication de l’article
  • Recurpost doit se conformer aux nouvelles directives de Twitter. Toute la logique de l’outil est bouleversée…

imprévus à surmonter

Les outils évoluent rapidement pour améliorer l’expérience utilisateurs ou convertir des utilisateurs payants. Il est parfois compliqué de suivre le rythme.

Faire le tri des conseils

Les conseils des pros ne s’appliquent pas forcement aux vrais débutants. Je suis intimement persuadé que leurs conseils sont 100% véridiques et applicables mais souvent ils ont tout simplement oublié ce que débuter de zéro signifie concrètement.

L’exemple le plus frappant est le conseil de publier des articles invités sur des sites de référence et d’adresser le trafic vers une page de collecte des adresses e-mails en échange d’un e-book irrésistible.

Tu lances ensuite ton site en fanfare et ton premier article reçoit des dizaines de visites dès le premier jour. Génial. Je signe où ?

trier les conseils

Je comprends parfaitement la théorie. Quelques légers bémols sont toutefois à apporter :

  • Comment convaincre des pointures de publier chez eux sans avoir des articles de qualité irréprochables ? La rédaction d’articles de blog est loin d’être intuitive. Ce n’est pas enseigné à l’école.
  • Ta page d’atterrissage doit convertir à un taux élevé. Petit calcul simplifié pour avoir 50 visiteurs sur ton premier article : si tes abonnés cliquent à 10% sur l’e-mail, tu dois ainsi avoir 500 abonnés. Si tu convertis à 2%, c’est 25 000 personnes qu’il va falloir diriger vers ta page. Autant dire que tu vas y passer des années avant d’atteindre ce chiffre.
  • Tu ne sais même pas si ce que tu proposes à une chance de plaire.

Il faut accepter de faire ses gammes avant de se lancer dans de grandes entreprises. Cela prendra plus ou moins de temps.

banniére des 1 an de pour pas un rond

Les réseaux sociaux

Je n’avais aucun compte personnel sur les réseaux sociaux avant de créer pour pas un rond en dehors de LinkedIn et Viadeo (en totale jachère depuis).  Je ne ressentais aucun attrait pour les commentaires de photos de chat trop mignons sur Facebook. Je n’estimais ne rien avoir de passionnant à partager sur Twitter. Pinterest était un complet ovni pour moi.

bonheur réseaux sociaux

Aujourd’hui, j’aime les discutions rapides sur Twitter et j’y trouve des informations pertinentes. Ce n’est pas un gros vecteur de trafic direct. Cependant, Twitter permet d’attirer l’attention d’influenceurs et d’échanger entre pairs ou avec des lecteurs. Je n’ai pas encore réussi à bénéficier de sa viralité mais je ne désespérè pas.

Je prends un réel plaisir à utiliser Pinterest. Ce n’est pas vraiment un réseau social d’où ma confusion initiale mais un outil visuel de recherche d’inspiration. Quand tu recherches une idée, tu trouves quasiment immédiatement ce qui te prendrait des dizaines de minutes sur Google.

LinkedIn dispose d’un réel potentiel que je n’exploite pas encore. La viralité des articles repose sur les interactions. Je n’ai pas une base de lecteurs impliquée pour bénéficier d’une exposition intéressante.

Facebook reste un chantier en suspens pour l’instant. Le potentiel ne me semble pas aussi prometteur que Pinterest sans investissement.

Google + à fait les frais de la limitation de Buffer. Lors de l’arbitrage,  j’ai retenu Facebook, le seul réseau où tu es quasi certain de trouver la personne que tu souhaites contacter.

Tout n’est pas rose et l’envers du décor peut surprendre.

Ce qui me saoule

Les comptes Twitter et Facebook de femmes “amatrices de cosplay” qui te demandent de visiter leurs profils pour découvrir leurs charmes. Je ne sais pas ce que cache derrière mais il y a clairement une industrie. Je passe de précieuses minutes tous les jours à bloquer ces profils sur Twitter. C’est à devenir fou.

rend fou

Je suis déçu du peu de commentaires sur mes articles. Heureusement, je reçois quand même quelques encouragements qui regonflent le moral. Je suis admiratif des blogueurs qui reçoivent des dizaines de commentaires à chaque article.

Les heures perdues sur des outils vantés comme fantastiques qui ne fonctionnent pas ou sont clairement survendus. Je comprends que les blogueurs touchent des commissions sur les produits recommandés.

C’est un mauvais calcul d’encenser un outil bancal juste pour toucher quelques dollars. La confiance est irrémédiablement perdue avec ces méthodes de mauvais bateleur de foire.
Note perso : J’adore les démonstrateurs qui font des présentations incroyables de leurs produits. Je pourrais regarder des heures ces champions de l’argumentaire.

Passons à une question taboue.

La monétisation

Une question qui m’est fréquemment posé : comment gagnes-tu de l’argent avec ton site ?

gagner des fortunes

Soyons clairs, je ne gagne pas un centime avec pour pas un rond. Ce n’était pas le but recherché quand j’ai commencé. Je le vois, à court terme, comme un support d’apprentissage. J’apprends des meilleurs pour un coût de formation plus que raisonnable de 70 € par an (bien moins cher que la fac). Je me suis cependant fixé un maximum de deux ans.

Pour la suite, toutes les options sont ouvertes. En effet, je ne vais pas jouer à l’éternel étudiant et quand le site prendra de l’ampleur, les frais vont légitimement s’alourdir.

Avant de passer aux statistiques, ai-je atteint mes prévisions ?

L’atteinte des objectifs

Autant le dire tout de suite, j’ai été franchement naïf quand j’ai fixé les objectifs de ma première année.

Je me concentre uniquement sur 2 indicateurs pour évaluer le succès du site :

Les visiteurs uniques

  • Prévisionnel : 80 visiteurs par jour soit 2 400 visiteurs par mois fin mars
  • Réel : 53 visiteurs/jour

trafic comparaison prévisionnel réel 1 an

Mon prévisionnel était bon à l’exception du mois de mars. Je ne suis pas certain de pouvoir combler le retard en avril.

Les abonnés de la newsletter

  • Prévisionnel : 350 abonnés fin mars
  • Réel : 90 abonnés

objectif abonnés de la newsletter

Je suis complétement à côté de la plaque. Je pensais que les inscriptions suivraient mécaniquement la croissance du trafic. C’est loin d’être le cas.

Je vais mettre en place des incitations à l’inscription dans mes articles phares pour augmenter mon taux de conversion. L’e-book proposé dans cet article en est un exemple.

Il est grand temps de refaire un estimatif plus en phase avec la réalité.

Et les chiffres dans tout cela ?

Les statistiques de la première année de pour pas un rond

pour pas un rond a accueilli 6 848 lecteurs qui ont visité 14 868 pages depuis sa création. Le trafic du seul mois de mars est supérieur aux 6 premiers mois cumulés.

Les utilisateurs

progression des utilisateurs sur 1 an

La croissance des lecteurs est régulière sur le long terme.

Le trafic des premiers mois était quasi nul en dehors des tests et de quelques amis. Les réseaux sociaux ont donné la première impulsion avec l’inscription dans les annuaires.

Google a commencé à m’adresser progressivement de plus en plus de visiteurs.

Je n’ai qu’un faible taux de retour des visiteurs : 11,2%.

retour des visiteurs sur 1 an

Cela se ressent sur la durée moyenne des sessions et le taux de rebond. Les lecteurs fidèles lisent les articles plus en profondeur et consultent plus de pages.

durée des sessions et taux de rebond sur 1 an

La durée moyenne des sessions chutait au fil des mois.

durée moyenne des sessions évolution sur 1 an

Le travail sur les articles, en particulier l’introduction, commence à payer avec une inversion de tendance sur les derniers mois.

Le taux de rebond est stable sur la durée à un niveau très élevé de 80%.

évolution du taux de rebond sur 1 an

Je dois améliorer la liaison entre les articles pour donner l’envie de parcourir plus de pages.

Les canaux

D’où viennent les visiteurs ?

canaux acquisition trafic sur 1 an

Google reste ma source de trafic prépondérante largement devant les réseaux sociaux, la newsletter et les visiteurs qui arrivent directement sur le site.

Tous les canaux d’acquisition ne se valent pas.

le détail canaux acquisition trafic 1 an

Google procure un fort volume d’utilisateurs.

Les réseaux sociaux génèrent efficacement des abonnés à la newsletter.  Nous consultons majoritairement les réseaux sociaux sur mobile. Ce qui se traduit par un abandon dès l’arrivée sur le site.

La newsletter concentre les visiteurs les plus fidèles.

Les impressions sur Google

Google offre de plus en plus de visibilité à mes articles dans les recherches. La progression n’est pas linéaire et comporte de nombreux à-coups.

google search console impressions 1 an

La position moyenne de mes articles est relativement stable. Les nouvelles publications ne remontent pas assez rapidement pour tirer la moyenne vers le haut. Certains articles sont mal positionnés et n’évoluent plus.

google search console position 1 an

Le volume de clics suit quasi mathématiquement l’exposition. Dès qu’un article est bien positionné, les clics bondissent.

google search console clics 1 an

Les articles

J’ai publié 64 articles depuis la naissance du site.

Les 5 articles les plus consultés sur la période

Personnaliser le thème Twenty Seventeen

illustration article personnaliser twenty seventeen

Trouver le nom de ta marque

illustre article comment trouver le nom de son entreprise avec un nuage de mots

La signification des couleurs

illustration de l'article significations des couleurs

Définir les couleurs de ta marque

illustration article couleur

Sélectionner les polices de ton site

typographie

Ces articles ont tous été publiés il y a quelques mois. Ils remontent désormais dans les recherches de Google. Les articles sur les couleurs et les polices bénéficient de tableaux spécifiques sur Pinterest qui génèrent du trafic.

Les articles en première page de Google

3 articles sont désormais en première position sur Google pour leur mot-clé.

Personnaliser le thème Twenty Seventeen

illustration article personnaliser twenty seventeen

Créer tes articles

illustration article creation contenu

Le contenu de ta page d’accueil

contenu page acceuil

Ces articles se sont installés progressivement en 1ère place (la majorité du temps).

Les réseaux sociaux en détail

Le trafic

Les réseaux sociaux représentent 16% de mon trafic. Cela serait une erreur de les négliger car ils se révèlent un excellent vecteur de trafic sur les nouveaux articles. De plus, Google les prend en compte pour faire remonter un article dans son classement.

trafic des réseaux sociaux sur 1 an

Pinterest s’impose comme le champion incontesté de génération de trafic. Sa croissance est très lente au démarrage mais la patience est récompensée.

Twitter est beaucoup plus réactif mais seuls certains sujets trouvent un écho naturellement auprès de mes abonnés. Le relais des influenceurs procure rapidement un surcroit de trafic.

LinkedIn et Facebook sont sous-exploités actuellement. Je ne peux malheureusement pas être sur tous les fronts.

La qualité des visiteurs est homogène quel que soit le réseau social.

statistiques complètes trafic réseaux sociaux 1 an

LinkedIn se démarque légèrement avec une durée de sessions et un ratio Pages/session un peu plus élevé.

Pinterest – 725 abonnés – 999 pages vues

Mes chiffres sur Pinterest sont impressionnants mais ne reflètent en aucun cas le trafic généré sur mon site.

pinterest stats globales mars 2018

Mon audience est composée d’une forte majorité de femmes.

pinterest genre audience 1 an

Je gère mon compte manuellement à l’exception de la publication des épingles que je crée pour les tableaux Palette de couleurs pour site et Logos collection qui sont programmées à l’aide de SocialPilot.

Les impressions

J’ai  publié 18 800 épingles sur mes tableaux qui obtiennent 624 000 vues par mois.

Les impressions augmentent régulièrement avec un mois de janvier particulièrement haut. Je testais si passer de 9 épinglages par jour à 15 avait une incidence notable sur mon trafic. Ce ne fût malheureusement pas le cas.

pinterest trafic 1 an

4 tableaux dépassent les 250 000 vues mensuelles.

pinterest impressions tableaux mars 2018

L’audience

Mes épingles touchent une vaste audience. 600 000 personnes ont vu une de mes épingles en mars dont 16 000 interactions (zoom, réépinglage ou clic).

pinterest lecteurs mars 2018

L’audience progresse régulièrement avec un démarrage qui fût plus que poussif.

pinterest lecteurs 1 an

Le trafic généré

Je pouvais me prendre pour une rock star et pavaner avec les chiffres d’audience. L’impact concret de Pinterest sur mon site me ramène brutalement à la triste réalité.

Mes propres épingles disposent d’une audience beaucoup plus restreinte avec des variations très fortes.

pinterest impressions mes épingles 1 an

Les clics se comptent sur les doigts des deux mains.

pinterest clics mes épingles 1 an

Pinterest est aujourd’hui mon réseau social le plus performant. Je dois optimiser mes publications et consacrer plus de temps à mes propres créations.

Twitter – 1 675 abonnés – 639 pages vues

Le nombre d’abonnés croit constamment au rythme de 350 nouveaux par mois. Cela n’a aucun impact direct sur le trafic.

progression des abonnés twitter de pour pas un rond en mars 2018

Les abonnés sont majoritairement des hommes ce qui contraste avec Pinterest.

genre des abonnés twitter de pour pas un rond

Je profite pleinement d’excellents outils freemiums pour gérer mon compte : Buffer, Twack, Twitonomy, Recurpost et Followerwonk. Je n’ai pas trouvé d’équivalent aujourd’hui sur les autres réseaux.

Je peux ainsi publier régulièrement sur mon compte sans avoir à y consacrer des heures.

tweets sur 1 an

Tu peux observer les paliers qui correspondent à l’adoption de Buffer en septembre, Twack en novembre et Recurpost en février.

Mes statistiques depuis juillet (date de mes débuts effectifs sur Twitter)

twitter statistiques sur 1 an

J’ai tweeté 3 fois/jour pour atteindre 717 tweets publiés dont 132 retweets. J’ai été retweeté 204 fois et marqué en favoris 530 fois.

J’ai énormément appris pendant ce laps de temps mais ma marge de progression est énorme. Je continue par exemple à mettre mes  # au petit bonheur la chance.

Je publie désormais tous les jours de la semaine et programme mes tweets en fin de matinée et d’après midi. Je retweete en soirée quand je m’occupe réellement de mon compte.

heures et jours de publication de mes tweets sur 1 an

Facebook –  330 abonnés – 375 pages vues

Les abonnés progressent régulièrement à l’aide de LikeBaguette.

facebook abonnés mars 2018

La portée de mes publications est ridicule et ne dépasse pas les 40.

facebook portée des publications de pour pas un rond

Facebook n’est pas un des mes chantiers prioritaires mais je me documente en vue de progresser.

LinkedIn – 4 027 relations – 144 pages vues

LinkedIn donne de la visibilité aux publications en fonction de l’interaction (like ou commentaire) des premiers lecteurs avec le post.

J’ai entrevu ce que cela pouvait donner avec l’article invité d’Eval&Go qui a obtenu 1129 vues. Malheureusement, je suis revenu à des chiffres beaucoup plus décevants dès la publication suivante sur Twitonomy avec 41 vues.

Je n’ai pas bâti une communauté qui me soutient sur LinkedIn. Je devrais investir du temps pour intervenir dans les groupes et gagner en visibilité mais cela ne fait pas partie de mes priorités à moyen terme.

La conversion des réseaux sociaux

Twitter génère peu de trafic mais est le premier pourvoyeur d’abonnés pour la newsletter. Le message d’accueil automatique de Twack est efficace.

conversions par réseau social

La newsletter

C’est le premier objectif de ce site pour deux raisons principales :

  • Plus tu génères de visites sur un article dès sa publication, plus sa progression sera rapide dans le classement de Google.
  • C’est la seule audience qui te reste quand tout est perdu. Google peut te lâcher du jour au lendemain. Facebook a décidé de ne plus donner de visibilité aux publications sans payer… C’est un peu comme une petite assurance contre les emmerdes.

Les abonnés de la newsletter progressent désormais au rythme d’un abonné tous les 2 jours.

newsletter progression des abonnés sur un an

Je vais améliorer ma capacité à convaincre mes lecteurs des bénéfices apportés par l’abonnement et l’accès à la bibliothèque réservée aux abonnés.

Comme tu t’en ai surement aperçu, je ne perds pas de temps et propose déjà dans cet article le PDF de tous les articles publiés dans la rubrique Coulisses.

D’où viennent les abonnés ?

conversions par canaux sur 1 an

Les accès directs sont des visiteurs non identifiés qui reviennent sur le site. Je n’ai pas de campagne de pub sur TF1 donc il n’y a que peu de chances qu’une seule personne au monde ne tape pourpasunrond.fr spontanément. Je suppose que ces visiteurs reflètent les autres canaux.

Les réseaux sociaux sont ainsi le canal qui génère le plus d’abonnés suivi par Google.

Sans aucun débat, Twitter met KO les autres. L’arme secrète : le message d’accueil automatique. Décrié, mais efficace.

Que va-t-il se passer maintenant ?

Les projets

J’aimerais réaliser des interviews de lecteurs pour présenter leur site et décrypter leurs méthodes pour trouver des clients. Cela devrait être passionnant. Si cela te tente d’être le premier interviewé, laisse moi un message.

Je suis conscient que la vidéo serait un vrai plus mais je dois avouer que j’ai du mal à franchir le cap.

Je souhaite approfondir le formatage des articles pour renforcer leur attractivité.

Aujourd’hui, la promotion du site est insuffisante. Je vais devoir m’y mettre sérieusement si je veux voir décoller l’audience.

Je suis conscient que la navigation est loin d’être optimale. C’est un des chantiers prioritaire. Probablement cet été.

Conclusion

Bon anniversaire à pour pas un rond !

J’ai eu des moments inévitables de baisse de motivation passagers mais l’envie d’apprendre, de partager et d’expérimenter est toujours présente. Je résigne pour un an.

Je te remercie de m’accompagner dans cette aventure.

Seul le bouche à oreille permettra à ce site de grandir. Je suis certain que tu connais plusieurs personnes que ce site peut aider. Pourquoi ne pas leur en parler ?

Découvre les coulisses de la première année du site pour pas un rond : apprentissages, réseaux sociaux, statistiques...

 

Je vais me lancer sur de beaux projets. Cependant, je ne suis plus obligé de le faire tout seul. Pour ceux qui n’ont pas encore répondu au questionnaire, fais-moi part de ce que tu souhaites voir aborder et améliorer.

banniére des 1 an de pour pas un rond

Les 3 articles précédents de la rubrique Coulisses

Coulisses de février 2018 – une proposition inattendue
Coulisses de janvier – reprise fulgurante mais…
Coulisses de décembre – la machine se grippe

Retrouve tous les articles Coulisses depuis mars 2017

bannière de la newsletter de pour pas un rond version bleu-vert

1 an du site visuel pinterest

6 réponses sur “Coulisses du mois de mars 2018 | spécial 1 an”

  1. Bravo à toi ! Belle progression, continue ainsi. 🙂

    Grâce à toi j’ai découvert RecurPost et j’espère en découvrir d’autres !

    PS : j’ai aussi ce **** problème avec les profils de charme qui aiment et suivent mon compte Twitter…

    1. Merci Morgan. Cette deuxième année sera assurément pleine de rebondissements.
      Je me demande si les femmes se font également pourrir leur Twitter par ces comptes.

  2. Bonjour Jean ! Très bien cet article ! Bravo ! Super complet et super intéressant ! Par contre, j’ai un « petit doute » sur tes statistiques Analytics du début d’article avec « l’égalité parfaite entre hommes et femmes », je ne voudrais pas dire de bêtises mais c’est un exemple donné par Google Analytics et si tu n’actives pas une option spécifique tu auras toujours ces mêmes résultats, ça ne bougera pas. Je ne sais pas si je suis très claire, si je me suis mal exprimée, nous pouvons finir cette conversation par e-mail… en tout cas beau travail ! Continue ! 😉

    1. Bonjour Lycia,

      Je te remercie de ce gentil commentaire.
      Je suis heureux que tu ai lu attentivement mon article au point de remarquer cette incongruité. Effectivement, le 50/50 est comme la pièce qui retombe sur la tranche quand tu joues à pile ou face. C’est improbable mais cela arrive. Ce fût de courte durée. Cette semaine j’ai un peu plus de femmes (52%) qui ont visité mon site.

      A bientôt,
      Jean

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.