Juin 2017 – Créons du lien

Au programme de notre bilan de fin de mois, les liens externes, la philosophie derrière la restriction budgétaire prônée par pour pas un rond (bac oblige) et pour finir le potentiel d’un compte Pinterest.

Les premiers liens

En juin, fleurissent les liens. Le lien est l’un des critères principaux de Google pour faire remonter ton site dans les résultats de recherche.
Il ne s’agit pas cependant d’obtenir n’importe quel lien.

Sont pris en compte la pertinence de la page de départ et son autorité. Un site avec une mauvaise réputation qui effectue un lien vers ton site impacte négativement la note de ton site et son indexation.

Je n’ai réalisé aucune démarche en vue d’obtenir des liens. Alors, un miracle ?
Non, je n’ai pas été frappé par la magie du grand web. Tu peux annuler ta palette de cierges sur miraclesweb.ru.

liens externes Google Search Console

Mon premier lien est la redirection de mon domaine en .com. Le deuxième lien obtenu est par un annuaire d’indexation automatique Webxtrackt.

Les deux suivants viennent de mon propre compte Pinterest. Nous y viendrons dans le suite de cet article.

Le dernier est plus intéressant. J’ai cité un article de

Prochaine étape : un lien d’un site Français. Promis, en septembre, je m’y mets.

A retenir : Les liens sont un élément majeur du référencement. Ils doivent faire l’objet d’un plan d’acquisition structuré.

Pinterest

J’ai créé un compte Pinterest pour héberger les images de mon cas pratique (MotoZuKa) sur le tableau de marque. J’en ai profité pour répertorier des photos qui alimenteront l’inspiration des lecteurs pressés sous l’intitulé Moodboard.

J’ai jeté un coup d’œil aux statistiques de consultation. Quand les visiteurs de pour pas un rond se comptent au maximum sur les doigts d’une main, les volumes m’ont littéralement coupé le souffle : des milliers de lecteurs.

pinterest lecteurs en juin 2017

J’ai alimenté quotidiennement le tableau moodboard pendant un mois et ai créé un tableau Couleurs de sites et Sites plus en adéquation avec ma thématique.

Et là,  désillusion, le résultat pour le site est nul.

pinterest statistiques de clic des tableaux de pour pas un rond en juin 2017

Un clic pour Sites en un mois. Les autres clics dirigent vers l’auteur d’origine de la photo ce qui est totalement légitime mais n’arrange pas mes affaires. Ce n’est clairement pas optimisé.

Je vais creuser pour cette piste pour transformer ce lectorat potentiel en source de trafic.
Je viens de lancer un test avec les illustrations de l’article sur la typographie. J’en ai chargé 10 puis je vais alimenter le tableau avec une nouvelle proposition par jour. J’ai intégré un lien direct vers la partie de l’article qui propose des combinaisons de polices. A suivre.

Je t’ai intrigué, n’est ce pas ? Viens espionner ce fameux compte Pinterest de pour pas un rond.

A retenir : Pinterest peut être un bon vecteur de notoriété pour les métiers avec une forte prépondérance du visuel.

Pourquoi pour pas un rond est-il un gigantesque radin ?

Je cherche à minimiser au maximum les dépenses liées au lancement du site.

Pourquoi ne pas utiliser Photoshop ? L’outil est idéal et à seulement 24 € par mois. Photoshop est un outil génial que j’utilise au travail. Rien à redire.

Pourquoi ne pas utiliser Excel ou Word ? Seulement 57 € par an ?
Toujours au travail, je suis un adepte de la fonction déduplication d’Excel.

Les outils que je convoite avec avidité pour mon site sont nombreux : Moz, Sem Rush, Ahrefs, Buzzsumo, Illustrator, Long Tail Pro, Unbounce, un ordinateur portable avec un écran de 17 pouces et une batterie qui tient plus d’une heure, un bureau pour travailler tranquillement, une personne qui se charge de tous les aspects répétitifs du site… Tu vois où je veux en venir ?

Les seules dépenses irréductibles pour lancer son site professionnel au départ sont un nom de domaine, un hébergeur, une connexion à internet et un ordinateur pas trop âgé. Et surtout une grosse dose de travail.

Tout le reste est superflu. Cela demande du temps supplémentaire et de l’ingéniosité mais avant de dépenser des fortunes sur ton site il faut valider son impact sur ton activité.

La spécificité d’un autoentrepreneur est qu’il ne peut pas déduire ses investissements. L’argent investit sort littéralement de ses poches.

Je suis partisan de serrer un maximum les dépenses non vitales au départ pour multiplier les chances de réussir. Les solutions proposées sont toutes de très bonne facture.

Avec la croissance et surtout le changement de statut, il sera temps d’investir une fraction du chiffre d’affaire dans l’acquisition d’outils.

Si tu travailles tout seul sur ton site en parallèle de ton activité, celui-ci ne donnera pas des résultats immédiats. Contenir les dépenses pendant ce temps est une décision prudente.

Sinon, c’est l’option start-up. Tu réunis un capital de départ non négligeable. Tu utilises les outils les plus performants pour accélérer un maximum ta croissance et compense les pertes par des levées de capital régulières.

Si tu veux devenir riche en quelques années, cette option est celle offrant le plus de probabilités d’une réussite explosive.

Le revers de la médaille, c’est également la solution qui offre le plus de chances pour se retrouver avec une perte phénoménale et courir sans cesse après l’argent.

Tu dois faire des investissements à la mesure de tes moyens et de ta situation. Si tu es artisan et as investi dans un fond de commerce, la problématique est différente. Chaque jour sans activité est une perte sèche. Il faut dans ce cas ne pas hésiter à investir dans les outils de base avec un paiement mensuel que tu peux arrêter si tu estimes que le retour sur investissement est trop faible.

Les statistiques du site

Je zappe les statistiques du site ce mois-ci car honnêtement rien de neuf.

Si,  un petit point quand même sur le volume d’impression.

Je suis sur le pas de ta porte, je me retourne et commence à te parler de ma femme. Attention, il s’agit d’un vulgaire piège.

dessin de columbo

Les impressions représentent le nombre de fois où ton site apparait dans les résultats de recherche. Sa progression est un bon indicateur du trafic à venir.

La tendance de pour pas un rond est loin d’être idéale.

Google Search Console impressions de pour pas un rond en juin 2017

Jusqu’à juin, le beau fixe. Et là, c’est le drame. Un beau crack type wall street et depuis la stagnation.

Je n’ai pas d’alerte dans Google Search Console. Il va falloir voir ce que va donner le lancement officiel du site sur cet indicateur. Je n’ai qu’à prendre mon mal en patience….. Malheureusement la patience ne fait pas partie de mes qualités. Nous nous retrouvons en juillet.

Les autres articles “Coulisses”
Mai 2017 – Le passage du coté obscur
Avril 2017 – Rédiger, éditer et encore rédiger
Mars 2017 – La genèse

Inscris-toi à la newsletter pour connaître la suite des aventures de pour pas un rond.

bannière de la newsletter de pour pas un rond version bleu-vert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *