L’interview de Cécilia – Spécialiste Pinterest
  • Post author:

P Pinterest est un métier à part entière.

Bizarrement, cela ne consiste pas à épingler des photos de chatons trop mignons ou de bolides rutilants.
Je sais. C’était trop beau.

Cécilia de DIGITOUCAN dédie intégralement son activité à Pinterest.
Ne lui parle pas d’Instagram ou de Facebook. Cela ne l’intéresse pas.

portrait de Cécilia Spécialiste Pinterest

Elle propose du coaching, du management de compte et de la création d’images.

Dans cette interview, tu vas découvrir un métier technique aux multiples facettes, son organisation, ses clients et ses conseils.

L’entretien complet en vidéo.

interview video cecilia digitoucan

Cet article prend environ 9 minutes à lire. Si tu n’as pas le temps, tu l’épingles sur Pinterest pour le lire plus tard.

Retrouve l'interview de Cécilia | Spécialiste Pinterest
interview de Cécilia | Spécialiste Pinterest

Son activité de Spécialiste Pinterest

spécialiste pinterest

Pour quelqu’un qui ne connaît pas du tout Pinterest, je le présente ainsi : tu mets Google et Instagram dans une machine à laver. Il en ressort Pinterest : un moteur de recherche visuel où tu trouves des solutions et des idées.

Les images présentes sur Pinterest n’arrivent pas toutes seules. Elles sont épinglées par des marques et des créateurs de contenu. Cependant, Pinterest est un univers à part et difficile à s’approprier au début.

J’aide les entreprises à être plus visibles sur Pinterest. Mon rôle est de rendre accessible du contenu de qualité pour que les marques se développent. J’aborde Pinterest sous toutes ses coutures : les produits, le SEO, l’analyse des données, les visuels et l’optimisation de profils.

Il est possible de disposer d’une bonne stratégie sur Pinterest sans être un grand groupe ou une grande marque. J’explique son fonctionnement et son utilisation. Je ne vais pas dire à tout le monde d’aller sur Pinterest alors que parfois ça ne vaut pas le coup.

J’apprécie l’idée d’être utile avec mes articles. Cependant, j’aime, par-dessus tout, partager mon expérience lors de coachings en visio. On ne parle que de Pinterest pendant des heures.

C’est un moment de fierté quand un coaching se passe bien et que la personne a obtenu de nombreuses réponses à ses questions.

Quand tu crées le petit déclic chez la personne.
Quand elle te dit :
“ah mais oui, je comprends ce que tu veux dire.
Ah mais c’est ça en fait.
C’est ça que j’avais pas pigé.
C’est ça qui me manquait.”.

La spécialisation procure un angle de vue plus global pour offrir les bons éléments à la bonne personne.

J’ai mis un peu de temps à créer mes slides mais maintenant j’en suis plutôt contente. Elles sont claires et j’ai introduit toute la méthodologie que j’avais. Cela parle aux personnes avec qui je travaille.

Exercer le métier de ses rêves

créer son métier

Je n’avais qu’une seule solution pour devenir Spécialiste Pinterest : créer ma propre entreprise. C’était aussi un test pour voir si j’étais capable d’entreprendre sur le net avec une spécialisation sur Pinterest.

Mon métier de spécialiste Pinterest n’existe pas vraiment. D’autres personnes font la même chose que moi mais je pense que nous sommes très peu à le faire. Les seules offres que j’ai vues étaient sur la région parisienne. Ce n’était pas ce que je voulais à ce moment-là.

Cette idée a, peut être, émergé dans ma tête quand j’étais en stage dans une petite agence de voyages sur Paris. J’avais beaucoup de responsabilités à ce moment-là pour une “simple stagiaire”. Mon tuteur m’avait dit “toi, en fait, tu pourrais entreprendre”. Je pense que cela est resté dans ma tête. Je me suis dit pourquoi pas.

Ses débuts en couveuse d’entreprise

Une couveuse permet d’étudier la faisabilité de son projet en réunissant toutes les conditions entrepreneuriales.

Pour moi, c’était un bon moyen de tester et d’encadrer ma démarche. Quand on se lance dans la création d’une entreprise, on peut vite se disperser. Le fait d’être accompagné, en tant que couvé, est un fil conducteur. Aujourd’hui, je réalise mes missions en freelance.

Son premier jour d’entrepreneuse n’a pas marqué Cécilia.

Je ne me souviens pas de mon premier jour. Par contre, je me rappelle la première fois où je me suis présentée en tant que Cécilia, Spécialiste sur Pinterest, la première demande de contact sur mon site internet, le premier abonné de ma newsletter, mon premier client…, de toutes ces premières fois.

J’ai mis du temps à comprendre que j’étais toute seule à bord. C’est venu au fil du temps. Je venais d’un long voyage et je n’avais pas cette coupure entre le salariat et l’entrepreneuriat. Du coup, peut-être que je l’ai moins ressenti.

Ses projets

projets cécilia

J’aimerais offrir des formations en ligne, proposer davantage de contenus sur mon site et m’entourer de personnes qui travaillent avec moi au fil du temps.

Pinterest s’accompagne d’une stratégie de contenus. L’idée est d’être plus proactive avec les clients pour créer une offre plus globale.

Pour certaines personnes plus indépendantes dans leur travail, la formation répond à leurs besoins. D’autres, préfèrent vraiment être accompagnées en visio, être suivies et que nous soyons vraiment ensemble.

Je voudrais mettre en ligne très rapidement une première formation et ensuite une plus globale sur le thème de Comment utiliser Pinterest pour son business. Il faut tester et adapter au fil du temps quitte à la découper par la suite ou à la modifier.

Son organisation

organisation

Je commence par regarder ma to do list avec les priorités de la journée.

Le matin, je me consacre plutôt à la création de contenu et tout ce qui demande de me creuser les méninges : la création de stratégies, la documentation…

J’essaye de ne pas succomber à la tentation des e-mails jusqu’à midi.

L’après-midi, je poste sur LinkedIn. Je vais voir mes réseaux et puis gère les prestations. Tout dépend aussi des projets en cours.

Je suis carrément plus active aujourd’hui. Je n’arrive pas à rester en place. Je n’ai pas vraiment de temps morts où je ne sais pas quoi faire. Je conserve cependant des temps de loisirs et des temps de travail. Je n’essaie pas d’exploiter chaque minute de mon temps parce que sinon je vais devenir un petit peu folle.

La dispersion est mon ennemi numéro 1. Sur les réseaux sociaux, nous sommes toujours tentés d’en savoir un peu plus.
Un excès de veille également. Je vais lire jusqu’à ce que j’ai l’impression d’avoir épuisé tout un sujet sauf, qu’au bout d’un moment, c’est chronophage. Ce n’est pas évident de l’éviter.

Cécilia a choisi de se répartir entre plusieurs lieux de travail.

La majorité du temps, je suis chez moi en télétravail. Je ne suis pas du tout adepte des cafés pour travailler. Je préfère un environnement calme.

Je rejoins un espace de coworking quelques jours par mois. C’est surtout l’esprit de communauté auquel j’adhère. C’est finalement génial de se retrouver entre collègues.

Des événements sont organisés autour de l’espace de coworking. Nous nous réunissons sur Zoom pour parler de nos métiers ou s’entraider sur nos problématiques du moment.

Cela permet aussi d’avoir un contact physique avec les personnes avec qui on parle. Même si je parle avec d’autres personnes sur la toile, c’est aussi sympa de se rejoindre, boire un verre et parler de ça en IRL.

Les origines du nom DIGITOUCAN

logo digitoucan

Je m’appelle Cécilia Diaz. D’autres personnes portent ce nom dont une écrivaine facilement trouvable sur Google. Je voulais me détacher en créant ma marque.

À vrai dire, je pense que le syndrome de l’imposteur joue un peu aussi. Je n’avais pas envie que l’on m’identifie uniquement à mon activité ni me projeter sur les devants de la scène. La marque crée une sorte d’interface entre moi et les personnes.

Ce n’est pas une tâche facile de trouver un nom.
En tout cas pour moi, ça a été très compliqué.

Je me suis demandé si le nom faisait agence. Je me suis inventé plein de choses et finalement je me suis dit ok : DIGI pour digital et TOUCAN parce que j’ai voyagé un moment en Amérique du Sud. En plus, c’est un animal que j’aime. Pourquoi ne pas allier les deux.

J’étais obsédée à l’idée de voir un toucan. Je ne rentrais pas en France sans en avoir vu un. Cela a fait écho au fait que je voulais apprendre tous les rouages de Pinterest, les algorithmes, le SEO…

Ses clients

clients digitoucan

Je ne suis pas spécialisée sur un marché en particulier. Mes clients sont pour la majorité des e-commerçants qui travaillent dans la déco, le tourisme et la beauté.

Les infopreneurs viennent vers moi car ils se rendent compte que leurs cibles passent du temps sur Pinterest et qu’il peut être intéressant de proposer leurs contenus sur la plateforme.

Curieusement, mes premiers clients étaient tous dans l’éco-responsabilité et dans un mode de vie responsable. Des personnes qui souhaitent limiter leurs impacts environnementaux.

Comment accompagnes-tu un nouveau client ?

J’ai un processus pour le community management. Je documente ce qu’inclut ou non la prestation. La cliente sait dans quoi elle s’embarque et la responsabilité de chacun.

Je vais par exemple avoir besoin des images pour la création d’un compte Pinterest ou le management. Selon la prestation choisie, nous pouvons nous partager des tâches.

Sont-ils récurrents ?

En dehors du community management forcément mensuel, les personnes en coaching peuvent se rendre compte que créer le compte, faire l’optimisation, toute la création du profil demande du temps. Dans ce cas, nous pouvons passer sur une prestation par la création du profil, de l’optimisation ou de la stratégie.

Passée par moi pour des conseils sur ses visuels ou la création de templates, une cliente peut revenir pour en créer de nouveaux ou réserver une session d’appel pour voir ensemble où elle en est.

J’ai des packages sur mon site mais il m’arrive de proposer à la fin d’une prestation de nouvelles choses au fil des besoins. Je suis encore dans la recherche des besoins récurrents. J’envisage après de les mettre sur mon site, les structurer et les formaliser pour les proposer à d’autres personnes.

Ses conseils

conseils cecilia

Ton site, ce n’est pas grave s’il n’est pas 100 % parfait. Tu le referas et tu le
retravailleras. En fait, il ne faut pas se dire que c’est définitif. Tu vas pouvoir changer.

Justement, c’est ça l’idée : le faire évoluer, ne pas rester tout le temps sur ses positions, être ouvert à la discussion et au changement.

Vas-y à ton propre rythme. Ne cherche pas la perfection. Avance et essaie de faire comme tu peux. Si ta popup est moche au début, tu la mets, tu vois ce que cela donne et tu réajustes. N’essaie pas d’atteindre la perfection à tout prix.

Il n’y a pas une seule façon de faire les choses et d’arriver à un résultat.

Si tu devais repartir de zéro que changerais-tu ?

Je pense que j’investirais plus dans des formations payantes et puis peut-être même un coach business. C’est quelque chose que j’envisage dans l’avenir pour éviter la dispersion, réaliser des choix et avoir un regard extérieur. Je pense que cela aurait pu m’aider au départ pour ne pas se retrouver seule tout simplement.

Fan de podcasts, Cécilia en conseille 8.

conseils podcast

Freelancing et entreprenariat
• Young, Wild & Freelance de Thomas Burbidge
• Tribu Indé d’Alexis Minchella

Growth, marketing et réseaux sociaux
• GrowthMakers de Gabriel Gourovitch
• Marketing Mania de Stan Leloup
• Le podcast du Marketing d’Estelle Ballot
• Marketing School avec Neil Patel et Eric Siu
• Le super Daily des Supernatifs

Développement perso
• Change ma vie de Clotilde Dusoulier

Tu retrouves Cécilia sur son site DIGITOUCAN.

site digitoucan

Tu peux t’inscrire à sa newsletter pour suivre l’actualité de Pinterest.
Tu disposes en bonus d’une boîte à outils que je trouve particulièrement bien faite.

outils pinterest

Découvre l’interview en vidéo. Cécilia nous parle de sa méthode pour trouver des clients et comment elle réalise la promotion de son activité.

interview video cecilia digitoucan

Les 3 précédentes interviews de la rubrique Coulisses

Retrouve tous les articles Coulisses

bannière pour l'inscription à la newsletter
portrait jean lochet fondateur pourpasunrond.fr  1

Jean

Fondateur, auteur et homme à tout faire

J’ai créé pour pas un rond pour que tu puisses réaliser seul ton site et le faire grandir avec des tutoriels pas à pas.

Laisser un commentaire