Je te raconte les grandes étapes de l’aventure de pour pas un rond et me présente en quelques mots.

article à propos

Le démarrage de pour pas un rond

En 2016, je commençais à tourner en rond au travail. Je manquais cruellement de projets innovants qui répondent à mon envie d’apprendre.

Je me forçais, chaque matin, à reprendre le chemin du boulot. Je refaisais inlassablement les mêmes tâches. Les réunions interminables n’aboutissaient généralement sur rien de concret.

Les collègues étaient géniaux mais mon estime de soi déclinait dangereusement.

brouillard

Pour me challenger intellectuellement, j’ai cherché de nouveaux défis sur mon temps libre. Je me suis tourné vers la création de site car j’entrevoyais un potentiel d’apprentissage riche et varié.

Le savoir était éparpillé et il manquait souvent le côté pratico-pratique que je privilégie.

pour pas un rond est ainsi né par un beau jour de mars 2017 pour partager mes apprentissages.

Jour après jour, j’ai amélioré mes connaissances.

nouveau né

En juin 2018, j’ai eu la chance de changer de poste en interne et d’intégrer une nouvelle équipe sur de l’analyse de données. Je devais tout apprendre de A à Z.

Je voulais du défi. J’étais servi. Mon cerveau bouillonnait du matin au soir pour absorber cette masse colossale de nouvelles connaissances.

Au début, je me suis posé la question d’abandonner le site.

vitesse

Mon envie de poursuivre pour pas un rond m’a aidé à surmonter les premiers mois. La beauté du cerveau est qu’il s’adapte progressivement à la charge de travail.

Le soutient des lecteurs a été une source de motivation incroyable.

J’étais revenu dans une spirale positive.

Retrouve l’histoire du site, mois après mois, dans la rubrique Coulisses

Mars 2019, la bascule

annonce démission
Coucou, j’ai annoncé à mon chef que je partais.

Quoi ? Oh Xxxxx de Xxxxx. J’étais sous le choc.

Ma femme, sans me prévenir, venait de bouleverser notre petite vie tranquille avec un SMS de 10 mots.

Nous avions, depuis trop longtemps, le projet de quitter Paris. Le retour en arrière n’était plus possible.

Je suis allé voir mon responsable pour lui indiquer que je partais et ai été incapable de répondre aux simples questions : pour faire quoi et où ? Nous n’avions absolument aucun plan.

J’avais aidé des lecteurs sur la présentation de leur offre et leur stratégie de contenus. Ce travail m’a enthousiasmé. Il conjugue l’aspect business et l’apport d’une aide concrète.
Pourquoi ne pas essayer de vivre d’un métier qui me passionne ?

Au lieu de chercher un nouvel emploi dans le marketing et l’analyse de données, j’ai décidé de monter ma boîte. L’opportunité de changer de vie se présentait, autant l’embrasser à fond.

idée

Je me consacre désormais à plein temps au site. Mon rythme s’est encore accéléré.

Aujourd’hui, j’accompagne les entrepreneurs au cours d’entretiens individuels à distance. Nous construisons ensemble la meilleure stratégie, alignée avec leurs objectifs, pour recruter de nouveaux clients.

Je continue en parallèle la publication de tutoriels gratuits pour aider les lecteurs. Je suis systématiquement impressionné par la diversité des projets entrepris.

Je me présente un peu plus.

Qui suis-je en quelques mots

Une présentation de l'aventure du site pour pas un rond et de son auteur. Des origines du blog jusqu'au passage à plein temps.
  • Jean
  • 40 ans dépassés
  • En couple avec un enfant
  • Originaire du Mans et Lyonnais d’adoption
  • Fondateur et unique employé de pour pas un rond

Je travaille de notre appartement situé dans un quartier populaire de Lyon. Je consacre la majorité de mon temps éveillé au site et à mes clients. Les pauses le mercredi après-midi et le samedi sont les bienvenues.

Je privilégie les rencontres enrichissantes et la liberté au quotidien.

C’est un vrai bonheur de pouvoir réaliser un travail dont tu es fier. Je dispose de temps pour apprendre et approfondir de nouvelles disciplines.

J’ai la chance de côtoyer (souvent à distance il est vrai) des personnes positives et enthousiastes.

renouveau

Ancien mordu de séries, je les ai fortement délaissées. Je suis passé à des lectures et écoutes moins divertissantes mais plus enrichissantes.

J’ai lâchement arrêté le Yoga qui avait étrangement succédé aux sports de combat. Je n’arrive pas à me motiver pour pratiquer seul même si je reconnais ses bienfaits sur mon équilibre.

Je suis un sédentaire numérique mais les voyages représentent une éternelle source de renouvellement. Le Japon est le pays qui m’a le plus marqué. Cela faisait des années que j’en rêvais. Le dépaysement culturel fût incroyable.

Ma vie d’entrepreneur numérique est éloignée de l’univers jeune et survolté des start-ups mais également des vendeurs de solutions miracles qui s’exhibent au volant de voitures de luxe.

bannière newsletter
Fermer le menu
venenatis, porta. Sed ut commodo leo. nunc tristique