WordPress : 18 détails pour un site plus pro [Tuto]20 minutes à lire

Cet article prend environ 20 minutes à lire. Si tu n’as pas le temps, tu peux l’épingler sur Pinterest pour le lire plus tard.

J’ai sélectionné 18 améliorations qui apportent de la crédibilité et de l’autorité à ton site.

Ce sont souvent des points de détail négligés qui, cumulés, laissent une impression d’amateurisme.

Je suis persuadé que de nombreuses propositions vont te sembler évidentes mais que tu trouveras des idées à piocher.

J’ai invité un spécialiste de WordPress, Pascal Cescato du site Tout sur WordPress, à enrichir l’article de ses précieux conseils. Ses interventions seront matérialisées par un encadré de couleur en pointillés.

picto articles débutants

Débutant

Je vais suivre approximativement les grandes étapes de la création d’un site. Je débute naturellement par l’hébergement.

Un hébergeur qui tient la route

Des solutions d’hébergement gratuites existent comme celle proposée par Hostinger. Malheureusement, les performances sont majoritairement désastreuses.

J’ai observé un site inaccessible plusieurs heures par semaine ou qui met de longues minutes à charger. Les serveurs peu performants de ces offres seront un frein sévère à ton succès.

Pour de petits sites, O2swich, que j’utilise pour ce site, offre des performances très correctes pour 6 € par mois.

Je rajouterais Planet Hoster, dont les performances sont excellentes, qui offre un support technique compétent et réactif pour un prix très raisonnable.

Les plus exigeants se tourneront vers des hébergeurs premiums spécialisés dans les sites WordPress comme Kinsta ou WP Engine avec des tarifs à l’avenant.

Dans le choix d’un hébergeur, renseigne toi sur la qualité du service d’assistance technique.

Cela parait anecdotique. Quand tu plantes ton site à 23h30, tu es heureux d’avoir un humain qui te comprenne, te réponde rapidement et te sauve la mise.

C’est la seule dépense que je juge indispensable avec un nom de domaine (souvent inclus dans le tarif de l’hébergement).

Wordpress : Les solutions d'hébergement gratuites ne tiennent pas la route pour un site professionnel.

Le nom de domaine

Deux options simples s’offrent à toi pour que ton nom de domaine fasse l’unanimité.

  • l’inoxydable .com approprié dans toutes les situations
  • l’extension de ton pays : .fr, .uk, .be, .ma… pour les sites qui visent en priorité une audience locale

Les .xyz, .website, .guru, .baby, .tips, .biz sont rarement associés à des sites de référence. Tu devras répéter systématiquement ton adresse à chaque nouvel interlocuteur.

Je ne considère pas l’extension comme un point important, si ce n’est dans certains domaines très particuliers (avoir un .restaurant ou un .pizza par exemple peut être intéressant).

Effectivement une extension « exotique » peut t’amener à la répéter à chaque interlocuteur (et j’en sais quelque chose !) mais s’il y a une raison à ce choix, cet échange peut aussi permettre de marquer davantage l’interlocuteur.

Le caractère unique de ton domaine est un facteur important. Même si nike.ba n’est pas réservé, tu n’as aucune chance de pouvoir te positionner aux yeux de Google sur ce nom de domaine.

Rassure tes visiteurs avec un site qui sécurise les échanges.

Le HTTPS donne confiance

Quand le premier aperçu de ton site est le suivant :

connexion non sécurisée

Cela n’est pas du meilleur effet.

De plus, certains navigateurs affichent des messages de sécurité qui bloquent l’accès.

La connexion sécurisée est un impératif pour les sites d’e-commerce et Google sanctionne dans ses classements les sites non sécurisés.

Lets encrypt ssl permet d’obtenir gratuitement la certification. Tu l’installes directement dans le C-Panel. Je te montre la procédure pas à pas.

connexion sécurisée

Si ton site est en HTTP, tu redirigeras les pages déjà crées vers la version HTTPS. WP Marmite explique parfaitement cette démarche plus technique.

Des liens compréhensibles

Les liens par défaut sur WordPress sont du style : monsite.com/2020/11/06/mon-article ou pire monsite.com/ ?p=236589.

C’est loin d’être idéal quand quelques secondes suffisent pour disposer d’un lien efficace.

Tu vas dans Réglages > Permaliens.

menu permaliens

Tu as plusieurs options. Je te recommande la plus simple : /exemple-article/

lien titre de la publication

A moins de publier plusieurs fois par jour, cette solution donne une idée précise du contenu de la page. Si tu y intègres ton mot-clé principal, tu marques des points auprès des moteurs de recherche.

La solution avec des dates, en dehors de compliquer inutilement la lisibilité, te bloqueras si tu souhaites mettre à jour tes contenus.

Ton url doit être unique, courte et concise. A chaque création de page, WordPress génère automatiquement l’url. Tu la modifies systématiquement pour intégrer uniquement ton mot-clé principal.

C’est un plus pour tes prochains articles mais il n’est pas nécessaire de reprendre ceux déjà publiés.

Tu retrouves l’url de ton article dans le menu de droite > Document > Permalien.

Tu modifies le slug de l’article qui correspond à la partie après le nom de ton site. Tu visualises le rendu en dessous.

wordpress slug

Tu as tout à fait raison, un permalien lisible est important : c’est l’un des premiers contacts avec le site depuis les moteurs de recherche. Il ne doit pas être trop long si tu veux qu’il apparaisse dans son intégralité (environ 55 / 60 caractères).

C’est pour cela que l’on supprime le plus souvent les mots sans signification tels que les articles ou les mots génériques.

Que peux bien t’avoir fait ton pauvre logo pour subir un tel sort ?

Ton logo maltraité

Le logo est traditionnellement situé en haut à gauche des sites. Il dispose ainsi d’un maximum de visibilité.

J’ai remarqué que le logo était régulièrement maltraité par une compression trop importante.

Je suis le premier à conseiller très vivement la compression de toutes les images d’un site. Le logo est l’exception. S’il est d’une taille approprié, son poids sera minime.

Quand je crées un logo ou que j’en reprends un pour un client, je le passe par Photoshop (la version CS2 pour Windows / Mac est gratuite et suffit amplement) pour gérer la transparence et le mettre au format PNG, avec un poids souvent inférieur à 10 Ko, à comparer aux 80 à 100 Ko de la moindre illustration JPEG, fut-elle optimisée. Donc, pas de compression et format PNG pour un logo attractif.

Pourquoi maltraiter ton logo sur ton site avec une version trop compressée ?.

Tu as consacré du temps à ton logo. Donne-toi le maximum de chances de faire bonne impression dès les premiers instants.

S’il mérite une place de roi, plus gros ne veut pas dire plus efficace.
Un format trop imposant perd en attractivité et attire moins l’œil.

Tu vas avoir du mal à lire le logo ci-dessous car il n’est pas proportionné aux éléments de son environnement.

logo trop gros

Nous allons voir la déclinaison de ton logo qui apparaît dans les onglets des navigateurs.

Le favicon égaie la barre des navigateurs

Il permet de retrouver facilement une page spécifique au milieu de dizaines d’autres déjà ouvertes et met en valeur ton site dans les marques pages.

favicon sur fond blanc

Le plus naturel si tu as un logo avec un visuel est de l’adapter au format carré (500 X 500 px).

Un PNG avec un fond transparent s’intégrera parfaitement dans l’espace.

Tu dois prendre en compte le fait que ton visuel apparaîtra également sur un fond foncé.

favicon sur fond sombre

Il sera peut être nécessaire de mettre un fond clair.

Il s’intègre dans ton thème souvent dans le menu du logo.

Le portrait qui accompagne les commentaires

La silhouette grise qui accompagne par défaut les commentaires est franchement déprimante.

commentaire sans photo

C’est mieux comme cela, non ? (soit, le choix de la photo est discutable)

commentaire avec gravatar

Cela ne prend qu’une poignée de minutes. Cerise sur le gâteau, cela fonctionne également quand tu commentes sur d’autres sites.

Tu te connectes sur Gravatar avec le bouton Connexion.

se connecter à gravatar

Si tu as installé Akismet, tu possèdes déjà un compte car ce service est également géré par WordPress.com. Sinon, c’est très rapide.

Tu cliques sur le lien Rajouter une image en cliquant ici !

Gravatar charge photo

puis sur Upload new.

Gravatar charge photo 2

Tu charges ton portrait (de préférence au format carré dans la limite d’1 Mo)

gravatar sélection photo

Tu recadres si besoin en modifiant la zone en pointillés.

gravatar Recadrer

Tu sélectionnes Rated G (photo qui ne heurte personne).

gravatar classification photo

Tu as désormais un visage dans les commentaires qui humanise ton site.

Il s’agit maintenant d’éviter que les pires propos ne fleurissent dans tes commentaires.

Les commentaires bourrés de spam

Les commentaires apportent de l’interaction à ton site. Ils sont l’occasion de dialoguer et de découvrir les préoccupations de tes lecteurs.

Malheureusement, si tu ne prends pas le temps de les filtrer, tu te retrouves à promouvoir des solutions pour devenir riche avec le bitcoin, des pilules miracles, des services pour adultes, des casinos et autres joyeusetés.

L’extension Akismet fait un bon travail de filtre. Tu devras effectuer une validation manuelle en complément.

Le détail pas à pas de l’installation d’Akismet.

Akismet et une extension pour filtrer les commentaires de robots sans pour autant forcer l’utilisateur à prouver qu’il est humain.

On est en 2019, on paie avec des cartes sans contact, on peut déverrouiller un smatphone via son empreinte digitale, et on continuerai à demander à l’internaute de cliquer sur ‘Je ne suis pas un robot’ ? Abusé !

Les individus malveillants ne s’arrêtent pas au spam.

Un site sans virus

Si tu veux que tes lecteurs ne t’oublient jamais, infecter leur ordinateur d’un virus est une excellente méthode. Pas certain qu’ils reviennent pour autant.

Pour éviter toute déconvenue, la meilleure des protections sera de sauvegarder régulièrement ton site et de mettre à jour ton thème et tes extensions.

Entre autres conseils pour assurer une sécurité optimale, ne pas installer de thème ni d’extension piratés (nulled). Pour le gratuit, se contenter de ce que l’on trouve dans le dépôt WordPress est une bonne solution.

Des extensions spécialisées gratuites assurent la sécurité de ton site.

Nous allons passer à l’aspect visuel de ton site.

Un thème approprié

Ton thème doit correspondre à ton activité. Le thème d’un blog culinaire ne requière pas les mêmes fonctionnalités qu’un vendeur de pneus ou un menuisier.

J’ai fait l’erreur avec le mien. Twenty Seventeen est parfait pour un petit site vitrine en particulier pour présenter une activité physique avec ses grands visuels.

Au fil du temps, je le trouve limité pour un blog. Le titre de l’article, par exemple, n’est pas directement apparent.

Aujourd’hui, je m’orienterais plus vers un thème flexible avec un chargement rapide comme Astra, GeneratePress ou OceanWP. Divi est un excellent choix mais rend la migration vers un autre thème extrêmement coûteuse en temps.

J’ai effectivement essayé Divi, mon pharmacien recommande le thème au vu de la quantité d’antidepresseurs et de calmants dont j’ai eu besoin pour m’en remettre 😂.

Astra est excellent mais un peu limité par rapport à OceanWP. Et pourquoi ne pas tenter Twenty Nineteen ? C’est le nouveau thème par défaut, et il est super configurable !

J’avais effectivement oublié le dernier thème officiel de WordPress. Pascal a réalisé un excellent travail de présentation des thèmes :

Ton thème doit être adapté aux mobiles.

Un thème responsive

Si tu t’adresses aux particuliers, la majorité de tes lecteurs sont sur leur mobile quand ils consultent ton site.

Les sites à destination des entreprises ne peuvent pas ignorer cette audience.

Un site intégralement responsive adapté aux usages sur les téléphones portables n’est plus un luxe mais un impératif.

Si ton thème commence à dater et n’est plus adapté, il est temps d’envisager sérieusement la migration dans les plus brefs délais. Google prend désormais en compte pour son classement global les résultats sur mobiles.

Tu peux également envisager l’AMP. Cette déclinaison allégée de ton site dédiée aux mobiles se charge en une seconde. Je te présente une extension gratuite facile à paramétrer.

On ne peut effectivement plus faire l’impasse sur un thème responsive, ou mieux, un thème mobile first. AMP peut s’avérer intéressant en fonction du lectorat.
Il est incontournable pour les sites d’actualité, moins essentiel pour un site marchand, à condition d’avoir optimisé son site.

La personnalisation de ton site à l’image de ta marque repose sur quelques fondamentaux.

La typographie et la palette de couleurs

Un logo ne suffit pas pour créer une identité visuelle à ton site.

Si tu utilises un thème populaire, tes visiteurs auront une impression de déjà-vu.

En choisissant avec soin une palette de couleurs et une police que tu utiliseras également sur tes réseaux sociaux, tu crées une marque qui sera reconnue. Cela renforce la confiance et facilite les clics.

De plus, une fois ce travail effectué en amont, tu gagnes du temps dans la réalisation de tes visuels.

Les couleurs

Une palette de couleur flexible comporte 3 couleurs :

  • une couleur principale que tu utilises systématiquement
  • une couleur d’accompagnement qui apporte de la diversité et du relief
  • une couleur d’accent qui met en valeur les éléments importants

Dans la pratique, cela peut se traduire ainsi :

  • Une teinte neutre qui ne perturbe pas trop le lecteur comme du bleu, du vert, du beige… mais qui soit suffisamment unique pour être reconnue
  • Une couleur plus intense pour mettre en avant les liens, les bannières et faire ressortir les pictos
  • Une couleur vive voire flashy pour les boutons. Tu ne peux que la remarquer sur la page. Ton lecteur perçoit parfaitement les éléments les plus importants
exemple de palette

Tu complètes avec quelques nuances de gris qui te seront d’un grand secours : délavé, clair, moyen et foncé.

Tu retrouveras sur mon tableau Pinterest des exemples de palettes prêtes à l’emploi que tu peux réutiliser immédiatement.

Si tu souhaites plus d’originalité et coller à la personnalité de ton site, voici les explications détaillées pour créer ta propre palette de couleurs.

Les polices sont souvent négligées pour créer une ambiance unique.

Les polices

Le texte offre des possibilités quasi-infinies de personnalisation. Elles véhiculent une personnalité qui participe pleinement au ressenti.

Voici 4 exemples où tu peux facilement imaginer le type de site qui correspond à ces polices.

police gaegu
roboto
sacramento

La police principale devra être classique et offrir une lisibilité exemplaire. Les titres offrent plus de latitude pour sortir des sentiers battus.

Le plus efficace est de définir les règles typographiques dans ton thème s’il le permet ou sinon dans les CSS d’un thème enfant. Elles seront appliquées pour l’ensemble de ton site.

Tu définis :

  • les polices utilisées
  • la taille du texte et de tous les niveaux de titres
  • la hauteur des lignes
  • les couleurs utilisées
  • les espacements

Pour faciliter la lecture en diagonale, les titres de tes paragraphes doivent être immédiatement identifiables et se détacher. La couleur est une alliée précieuse.

Pour approfondir, je te renvoie à cet article dédié au choix de la police adaptée.

Tu as raison, les couleurs et les polices de caractères définissent au moins autant un site que son logo.

Quand on dit facebook, twitter ou LinkedIn, on pense immédiatement à la nuance de bleu correspondante. Quand on dit Google, c’est plutôt le rouge qui vient à l’esprit.

J’ajouterais qu’il faut rester raisonnable dans le nombre de polices, deux étant la norme (une pour les titres, une pour le texte) et trois le maximum, à moins de bien connaître la typographie et de s’en servir pour créer des effets spéciaux.

Ton menu résume l’intégralité du contenu de ton site en quelques mots.

Le menu dévoile ton site

Ton menu rassure ton visiteur en démontrant qu’il trouvera une réponse efficace à sa problématique : qui, quoi, combien, comment, où, pourquoi…

L’intitulé de tes rubriques exprime en 2-3 mots le contenu de la page. Elles doivent instantanément être comprises sans ambiguïté.

Les conventions sont tes amies dans ce cas. Accueil, par exemple, est compris de tous.

Il est difficile de limiter le nombre de rubriques d’un menu. Tu as envie de promouvoir l’ensemble de ton contenu. Cependant, chaque nouvel élément complique le choix et tu risques de faire fuir ton visiteur.

L’arbitrage est douloureux. Le mieux est de se concentrer sur les actions que tu souhaites voir effectuer en priorité.

Le menu doit être pensé pour diriger ton visiteur là où tu veux qu’il aille. Un menu optimisé devrait permettre d’atteindre n’importe quelle page de ton site en trois clics maximum.

L’architecture en silos est actuellement en vogue et ce n’est pas pour rien. Le site est bien structuré, facile de s’y retrouver tant pour les moteurs de recherche que pour les visiteurs.

Je rencontre régulièrement des pieds de page avec des reliquats du texte d’origine du thème.

Le pied page ne sert pas uniquement à décorer

Le pied de page est souvent le dernier recours quand ton lecteur cherche en vain une information.

Tu y retrouves traditionnellement les mentions légales.

En dehors de son aspect administratif et obligatoire, la page des mentions légales est utilisée par les moteurs de recherche pour juger de l’authenticité d’un site.

C’est également l’occasion de présenter tes réseaux sociaux.

Les erreurs de liens sont très fréquentes. Je t’encourage à tester les tiens. Tu risques d’être surpris.

Tu peux également reprendre les éléments du menu, tes meilleurs contenus ou promouvoir tes services.

La barre latérale reprendra certains de ces éléments mais avec une logique différente.

La barre latérale pour inciter à l’action

La barre latérale est souvent utilisée pour déclencher des actions prioritaires pour toi mais que ton lecteur ne cherchera jamais dans un moteur de recherche :

  • les publicités
  • tes services et produits
  • l’inscription à ta newsletter

Elle peut également être utilisée pour conserver le lecteur sur ton site :

  • la présentation rapide de l’auteur de l’article apporte de l’authenticité
  • la barre de recherche facilite la navigation
  • les articles complémentaires
  • le menu détaillé…

Une barre latérale surchargée n’incite pas à l’action. Je remarque de plus en plus de sites qui éliminent la barre pour aérer et faciliter la lecture.

Le coté sapin de noël avec des visuels qui ne sont pas cohérents altèrent la crédibilité. Canva est pratique pour créer facilement des bannières propres sans être graphiste. Ton identité visuelle s’exprimera pleinement.

Il y a longtemps que je n’utilise plus la barre latérale (merci Jean de ne pas parler de sidebar !). Tout ce qui est étranger au contenu principal va distraire le lecteur, pensez-y avant de surcharger la barre latérale !
Oui elle peut être utile, mais utilisée à bon escient, pas pour y coller un nuage de mots clés ou les métas du site.

Tu ne reviendras jamais uniquement pour l’esthétique d’un site mais cela contribue à sa réussite.

Un contenu de qualité et agréable à lire

La thématique du contenu nécessite plusieurs articles pour en couvrir tous les aspects : rédaction, référencement, structuration, sujet, organisation en silos…

Une seule question me semble primordiale : ton lecteur a-t-il trouvé la réponse à sa question ? Et a-t-il eu envie de poursuivre sa lecture ou est-il reparti direct sur Google ?

La qualité sera évaluée en fonction de tes concurrents. Tu dois simplement faire mieux ou apporter un point de vue complémentaire.

Il parait peu probable qu’un nouveau site arrive à concurrencer Wikipedia sur du contenu généraliste.

Sur un domaine plus ciblé, comme l’encyclopédie des bières artisanales de Picardie, un nouveau site pourra présenter les brasseries, donner des conseils de dégustations, partager des avis d’experts, des interviews…

Ce site procurera le meilleur contenu en ligne pour les amateurs de bières locales.

J’ai recensé quelques points qui donnent envie de rester sur un site et d’y revenir :

Une réponse complète

De nombreux sites énumèrent rapidement quelques points et te laissent sur ta faim.

Un bon point de départ pour approfondir ton contenu sera de regarder les recherches associées sur Google (en bas de page) et les questions dans Answer the public.

Par exemple pour les bières artisanales :

Google suggère ici la brasserie Chepy.

google recherches associées

J’ai trouvé 3 questions pour des sections supplémentaires :

  • Pourquoi choisir une bière artisanale ?
  • Où acheter ses bières artisanales en boutique et en ligne ?
  • Existe-t-il des bières locales sans alcool ?
answer the public questions

Des explications simples à suivre

Tes textes doivent être immédiatement compréhensibles par ton audience.

Il est évident que le partage des dernières recherches universitaires en physique quantique ou les groupes de rock des années 70 seront traités différemment. Cependant, nous retrouvons des bonnes pratiques communes.

Tu évites au maximum le jargon qui n’est pas partagé par tous. Il peut être utile d’expliquer les termes techniques pour accompagner les débutants.

Une mauvaise orthographe et grammaire perturbent la lecture et décrédibilisent les meilleurs contenus. Je suis persuadé que tu trouveras des fautes dans cet article. Mais une bonne relecture avec l’aide d’un correcteur orthographique écarte la majorité des erreurs.

C vré kun texte plin de fôtes ou écrit « à la » SMS n’est pas facile à lire. Réservez le mode SMS à vos conversations privées, et faites relire votre article, un œil neuf repérera plus rapidement les fautes.

Je te conseille de relire ta version finalisée en mode aperçu. Cette mise en situation t’évite de passer à côté d’énormes boulettes que tu ne peux pas voir dans l’interface de WordPress.

J’ai appris cette leçon à mes dépends.

La structure logique

Plus tes idées s’enchaînent de manière fluide, plus tu conserveras l’attention de tes lecteurs. Commencer par la rédaction du plan facilite le travail.
Tu visualises plus facilement l’articulation logique entre les différentes idées quand tu as uniquement le sommaire sous les yeux.

J’utilise Dynalist, un outil gratuit, pour les plans de mes articles. Il est aisé de déplacer et d’organiser ses sections. Tu testes différents ordres avant de définir celui qui semble le plus naturel.

La lecture en diagonale

Des sections avec des paragraphes courts systématiquement accompagnés de titres facilitent la découverte rapide du contenu d’un article.

De nombreux lecteurs survolent la page pour évaluer si l’article répond à leurs exigences avant de se lancer dans la lecture. Je plaide coupable.

Les lecteurs qui maîtrisent bien le sujet consulteront uniquement les points qui les intéressent.

Les textes en gras sur les points essentiels aident à se repérer plus facilement.

Une mise en page agréable

La rédaction web s’éloigne fortement de celle enseignée à l’école. Les blocs de texte sont illisibles sur un écran. Des paragraphes courts de seulement quelques phrases aèrent le texte.

La mise en page est plus proche de celle d’un magazine où de nombreux éléments animent le texte et le rendent plus vivant.

Gutenberg offre de nombreuses possibilités pour agrémenter tes écrits : photos, vidéos, encadrés, citations…

Un temps de chargement raisonnable

Un site qui ne s’affiche pas dans les 5 secondes représente un frein à la consultation.

L’hébergeur et le thème influent sur les performances mais le plus gros facteur est souvent dans le poids des illustrations.

Dimensionner tes visuels et les compresser allège considérablement ton site.

Des extensions t’aident à gagner de précieuses secondes facilement sans connaissances techniques.

Ce mauvais garçon a une réputation sulfureuse souvent à raison.

Les pop-ups mal calibrés

Je ne connais personne qui apprécie ces intrusions. Cependant, l‘efficacité des pop-ups n’est plus à démontrer quand ils sont bien utilisés sans pourrir les lecteurs.

De surcroît, Google dégrade les classements des sites trop agressifs en particulier sur mobiles.

Je ne m’étendrais pas sur le visuel que l’on ne peut pas fermer qui fera fuir tout individu censé.

Le problème vient souvent du fait que les propositions arrivent en décalage avec les attentes de l’internaute.

Tu hésites devant un produit qui te fait de l’œil. Un pop-up avec les frais de livraison offerts à toutes les chances de te convaincre.

Tu viens d’arriver sur un site que tu ne connais pas et tu reçois dans la seconde une proposition pour t’abonner à la newsletter.
Je ne vois pas pourquoi tu communiquerais ton adresse à un complet inconnu.

Les pop-ups mal calibrés nuisent à ton site sans aider la conversion.

Le pop-up de sortie est une bonne option. Il se déclenche quand le lecteur se dirige vers le haut du site. Il n’interrompt pas la lecture.

Il existe un autre format sur lequel je n’arrive pas à me faire une opinion : le Welcome mat. Il s’agit d’un visuel qui prend toute la surface disponible à l’arrivée sur une page. Il agit comme une page d’atterrissage et est majoritairement programmé à la première visite.

Les blogueurs l’utilisent pour présenter un cadeau attractif : e-book, formation gratuite par e-mail… pour les inscrits à leur newsletter. Tu peux le déclencher uniquement sur ta page d’accueil.

La multiplications des formats s’approche du harcèlement. Ce qui ne suscite pas la sympathie.

En effet, rien de plus irritant qu’une popup à l’ouverture de la page (et rien de pire pour moi que le Welcome Mat). Ah, les sites qui te tannent avec la même popup tant que tu n’as pas donné ton adresse, et parfois même si tu as donné ton adresse. Une ouverture par jour, c’est amplement suffisant.

Les petites entreprises négligent énormément ce point.

Un e-mail personnalisé

Je suis étonné du nombre d’entreprises qui utilisent des adresses grand public comme orange, gmail ou pire wanadoo comme adresse pro.

La grande majorité des hébergeurs offrent gratuitement la création d’adresses e-mail avec l’extension de ton site.

Je trouve que jean-michel@charcuterie-duluc.com fait plus pro que que jean-michel-duluc@wanadoo.fr.

Pourquoi faire la promotion de ton opérateur internet ou de Google à chaque fois que tu communiques ton e-mail au lieu de ton propre site ?

Le plus simple, tu demandes gentiment à ton hébergeur de la créer pour toi et d’effectuer une redirection vers une des adresses que tu utilises déjà.

Si ton hébergeur fonctionne avec CPanel, cela ne prend que quelques minutes.

Tu cliques sur Comptes de messageries dans E-mail.

messagerie

Tu cliques sur le bouton Créer.

créer un nouvel email

Tu sélectionnes ton domaine principal, complètes ton mot de passe, sélectionnes illimité pour le quota de boîte aux lettres puis cliques sur Créer un compte.

champs du nouvel e-mail

Tu retrouves l’adresse crée dans la liste.

Tu peux consulter tes e-mails directement dans le CPanel ce qui n’est pas forcement pratique ou le relier avec un gestionnaire de messagerie comme Outlook ou ton iPhone.

connexion

Les entreprises qui utilisent les adresses de type gmail le font souvent parce que les mails venant de leur messagerie pro (contact@mondomaine.com) ne sont pas correctement réglés.

Il ne suffit pas de configurer SPF et DKIM pour que tes mails ne finissent pas dans les spams de ton destinataire. Mais c’est aussi un indicateur fort de l’incompétence de ton hébergeur : un hébergeur sérieux saura comment régler efficacement les paramètres du serveur de mails.

Conclusion

Aucun internaute ne porte son attention sur les mêmes critères pour évaluer la pertinence d’un site.

Si certains ne tiennent en aucun compte de l’apparence d’un site, d’autres ne passeront pas outre un design des années 2015.

En apportant du soin aux détails, tu donnes plus de chances à ton site d’être reconnu et partagé.

Tu peux également ajouter des blocs Gutenberg et des extensions pour embellir tes pages et articles.

Je remercie Pascal de sa participation. Ses conseils et remarques enrichissent l’article et y apportent de la nuance.


Je t’encourage vivement à découvrir ses articles si ton site est réalisé sur WordPress.

portrait pascal Cescato

Pascal Cescato

Blogueur et Développeur freelance spécialisé WordPress


Retrouvez ses articles sur Tout sur WordPress.

Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à le partager.

Je recommande cet article sur les améliorations à apporter à son site WordPress pour le rendre plus pro.

D’autres articles qui peuvent t’intéresser :

Retrouve tous les articles pour Créer seul ton site

bannière newsletter
portrait jean pourpasunrond

Jean

Fondateur, auteur et homme à tout faire


J’ai créé pour pas un rond pour que tu puisses réaliser seul ton site et le faire grandir avec des tutoriels pas à pas.

Résumé
Wordpress : 18 détails pour un site plus pro [Tuto]
Article
Wordpress : 18 détails pour un site plus pro [Tuto]
Description
Découvre des exemples d'améliorations que tu peux apporter à ton site pour accroître sa crédibilité : lien, commentaires, apparence, contenu
Auteur
Publié par
pour pas un rond
Logo

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.